Nous sommes trois associés fraîchement installés en maraîchage et arboriculture à Montolieu, dans l’Aude. Nous avons repris depuis janvier 2020 une belle ferme sur laquelle sont produits des légumes, des pommes, et toutes sortes de produits transformés depuis près de 30 ans, en agriculture biologique et en vente directe.

Nous cherchons actuellement une quatrième personne pour nous rejoindre dans cette aventure, sur la partie maraîchage et/ou arboriculture.

5 Ha de SAU1,6 Ha de maraîchage2 Ha de pommiersDepuis 1996

Le jardin, le verger et les locaux techniques sont regroupés sur une parcelle d’un seul tenant, bordée de grands arbres et contournée par une rivière.
De nombreux espaces sont aménagés pour l’équipement et le travail : garages, atelier, halle pour le marché, chambre froide, laboratoire de transformation, tunnels-hangars.

Localisation

La ferme est située à l’entrée du village de Montolieu, sur les contreforts de la Montagne Noire, sur la route qui relie Carcassonne (20 minutes) à Revel (30 minutes). 
Toulouse et Narbonne sont à une heure de route.
Lien vers la carte google maps

Les produits

Légumes diversifiés

Pommes à croquer

Jus de pommes

Pâtés végétaux & compotes

Commercialisation

Plusieurs modes de vente permettent actuellement d’écouler la production :

  • un marché à Carcassonne le samedi matin.
  • un marché à la ferme le lundi soir toute l’année et un le jeudi soir de septembre à mars.
  • plusieurs AMAP et groupements d’achat dans le département ;
  • boutique paysanne et magasin de producteurs sur Carcassonne ; 
  • biocoops et autres magasins bio du département ; 

Les marchés sont dynamiques, la clientèle est établie et constante. Actuellement, la demande en légumes bio est plus importante que la production locale.

L’équipe

Léonor ( Associée )

29 ans, fille des anciens exploitants, responsable de l’atelier arboriculture depuis 5 ans. Elle a une formation d’ingénieur forestier, mais après quelques expériences à l’étranger elle s’est prise de passion pour l’arboriculture et s’est alors investie dans la ferme où elle a grandi, sur laquelle un verger venait d’être mis en place. Rigoureuse et exigeante dans son travail, Léonor est aussi très engagée pour la défense de l’agriculture paysanne.

Raphaël ( Associé )

35 ans, co-responsable du maraîchage. En parallèle d’une carrière dans l’audiovisuel, il a créé une micro-ferme urbaine associative en région parisienne. Après 5 saisons de production, il décide de se reconvertir et suit le BPREA Maraîchage Bio de Brens. Il s’associe avec Léonor en janvier 2020 pour reprendre la ferme en tant que responsable maraîchage.

Julien (Stagiaire en CEFI, futur associé)

22 ans, co-responsable du maraîchage. Il termine ses études d’ingénieur Agronome. Passionné de maraîchage, d’arboriculture et de productions agricoles à taille humaine, Julien est décidé à s’installer sitôt ses études terminées.
Calme et patient, il mène à bien toutes les tâches qu’il commence en affichant un sourire constant.

Dominique (salariée CDI)

53 ans, salariée de la ferme depuis 15 ans. Dominique est la personne la plus polyvalente sur la ferme. Elle passe du jardin à la cuisine, du verger à l’étal du marché avec aisance et efficacité, et un sourire qui trahit son enthousiasme. Très attachée à la ferme des Ares Verts, elle reste dans l’équipe permanente. Elle est désormais responsable de l’atelier transformation.

En plus de nous quatre, de nombreuses autres personnes travaillent sur la ferme au fil des saisons et contribuent à faire vivre ce lieu et cette activité ! (Salariés en CDD, saisonniers, stagiaires…)

L’organisation du travail

Nous sommes deux exploitants associés en GAEC. A terme, notre objectif est de regrouper 4 ou 5 associés, chacun responsable ou co-responsable d’un atelier de production. Le responsable pilotera son atelier et en assurera la production, mais il pourra assister ses associés dans leurs tâches respectives, que ce soit ponctuellement ou de manière régulière, en fonction des disponibilités, des besoins, des compétences et des aspirations de chacun.

La commercialisation et la gestion de l’entreprise sont assumées collectivement : marchés, livraisons, compta, administratif, entretien des espaces verts, des bâtiments et du matériel…etc.

Nous veillons à une bonne coordination et à une bonne communication entre les associés, grâce à des réunions régulières pour un travail fluide et une gestion collégiale.
L’organisation collective devrait nous permettre d’être plus forts et plus résilients (face à un gros chantier ou un imprévu) mais aussi plus libres (organiser des temps de repos, se libérer des vacances).

La terre

Terre d’alluvions, fine et légère, la terre des Ares Verts est facile à travailler et très poussante.

Avantages

Légère, facile à travailler
Se réchauffe vite
Se ressuie vite
Poussante

Inconvénients

Faible teneur en argiles Lessivage des éléments minéraux

la méthode de production en maraîchage

Raphaël a décidé de suivre la méthode bio-intensive décrite et promue par Jean-Martin Fortier :

Planches permanentes de 75 cm.
Travail du sol limité, sans retournement des horizons pour respecter la vie du sol.
Standardisation des planches de cultures.
Recours aux bâches d’occultation ou de couverture de sol.
Utilisation d’outils innovants pour plus d’efficacité (houe à roue, paperpot, vacuum seeder…).

Il en parlera de façon plus détaillée à ceux que cela intéresse.
Les idées et expériences seront bien sûr les bienvenues pour compléter ou modifier ces orientations techniques.

la méthode de production en arbo

Les pommiers sont palissés, plantés en 4m*1,25m. Il y a sept variétés différentes, de qualité gustative, vigueur, précocité, capacité de conservation, sensibilité aux différents bioagresseurs etc, très variables.

Les arbres sont menés en axe ; la taille opérée est plus ou moins celle développée par Lespinasse.

Le verger est irrigué en micro-aspersion sous frondaison. Pour lutter contre l’enherbement et contre les campagnols, le sol est travaillé en surface sur le rang.

Outre les ravageurs et champignons (pucerons, carpo, tavelure et oïdium principalement), les deux risques majeurs pour la récolte sont la grêle et le gel. Pour la première, des filets sont en cours de mise en place actuellement. Pour le deuxième, il faudra envisager de s’en protéger dès que ce sera possible.

L’arboriculture est une activité saisonnière : l’éclaircissage manuel et les récoltes génèrent beaucoup trop de travail pour nous seuls. Nous embauchons donc des renforts à cette période.

Investissements

Le GAEC a été créé le 1er janvier 2020.

Les propriétaires nous mettent la ferme à disposition dans le cadre d’un contrat de fermage. Le rachat de l’exploitation est envisageable à terme, en fonction de nos résultats.

Les outils des anciens exploitants (tracteurs, matériel agricole, outils à main, outils d’atelier, serres, irrigation…) ont été achetés grâce à un emprunt. Nous investissons également dans de nouveaux équipements selon 3 axes : 

  • sécuriser la production face aux aléas climatique (filets para-grêle, système anti-gel)
  • préserver le capital sol (cf changement de méthodes culturales en maraîchage)
  • gain de temps et/ou de productivité

Léonor et Raphaël ont chacun sollicité une DJA. Julien le fera une fois devenu associé.

Et toi ?

Raphaël et Julien aimeraient partager la gestion du maraîchage, et Léonor cherche un·e binôme pour l’arboriculture. Pour être plus efficace, se répartir les tâches et s’épauler, être plus vigilants et réactifs. Avec plus de cerveaux et plus de bras on est plus à l’aise pour mettre en place un outil de travail fonctionnel et travailler plus sereinement, ce qui est très important dans des métiers avec des contraintes fortes et une multitude de tâches.

Si tu possèdes un diplôme agricole ou une expérience en maraîchage/arbo, que tu t’intéresses à la production bio et à la vente directe, que tu es enthousiaste à l’idée de rejoindre un collectif, alors contactes-nous. La ferme des Ares Verts présente une très belle opportunité pour monter un projet agricole collectif écologique, viable et vivable.
Comme une installation collective est une aventure humaine, il est prudent de se tester. Pour cela nous pouvons envisager une période de stage ou une année en CEFI.

Contacts

Raphaël Luce  |  06 63 78 03 48  |  raphael.luce@gmail.com
Léonor Bonnin |  06 52 81 24 02  |  lesaresverts@gmail.com 
Julien Massias |  06 27 11 81 75  |  massias.julien@gmail.com